Les dividendes

Qu’est-ce qu’un dividende ?

Un dividende est une distribution d’une partie des bénéfices d’une entreprise à ses actionnaires ( personnes ayant acheter des actions de l’entreprise ). Cette distribution est décidée, généralement annuellement par le conseil d’administration de l’entreprise.

En règle générale, un actionnaire est éligible à la distribution du dividende à conditions qu’il détienne au moins une action de l’entreprise, c’est à dire, qu’il achète une action de l’entreprise avant la date de distribution du dividende.

Aussi, les dividendes peuvent être versés en espèces ou sous forme d’actions supplémentaires.

Comprendre les dividendes : Quelques éléments

  • Les dividendes doivent être approuvés par les actionnaires grâce à leurs droits de vote. Bien que les dividendes en espèces soient les plus courants, les dividendes peuvent également être émis sous forme d’actions ou d’autres biens. Outre les entreprises, divers fonds communs de placement (OPCVM) et Trackers (ETF) versent également des dividendes.
  • La distribution d’un dividende est une récompense versée aux actionnaires de l’entreprise en « remerciement » de leur investissement au capital de l’entreprise. Le dividende provient souvent des bénéfices de l’entreprise. Bien qu’une partie des bénéfices soient distribués aux actionnaires, la majeur partie des bénéfices est réinvestis par l’entreprise pour assurer sa trésorerie ou simplement pour développer son activité. Parfois, une entreprise verse un dividende alors que les bénéfices ne sont pas suffisant, il s’agit alors d’une décision politique de l’entreprise de maintenir le dividende pour préserver la réputation de l’entreprise à verser régulièrement un dividende. Cette décision peut avoir un impact positif auprès des investisseurs.
  • Le conseil d’administration peut choisir d’émettre des dividendes sur différentes périodes et avec différents taux de distribution. Les dividendes peuvent être payés à une fréquence programmée, par exemple mensuellement, trimestriellement ou annuellement. Les sociétés peuvent également émettre des dividendes « exceptionnels », il s’agit d’un dividende qui n’est pas systématique et intervient souvent après une belle performance de la part de l’entreprise. Ce dividende exceptionnel peut être versé en plus d’un dividende régulier.

Les dates importantes des dividendes 

Les paiements de dividendes suivent un ordre chronologique d’événements et les dates associées sont importantes pour déterminer les actionnaires qui peuvent recevoir le paiement de dividendes.

  • Date d’annonce : les dividendes sont annoncés par la direction de l’entreprise à la date d’annonce, ou date de déclaration, et doivent être approuvés par les actionnaires avant de pouvoir être payés.
  • Date ex-dividende : La date à laquelle le droit au dividende expire est appelée date ex-dividende ou simplement ex-date. Par exemple, si la date ex-dividende d’une action est le lundi 5 mai, les actionnaires qui achètent l’action ce jour-là ou après ne pourront PAS recevoir le dividende, car ils l’achètent à la date d’expiration du dividende ou après. Les actionnaires qui possèdent l’action un jour ouvrable avant la date d’expiration, c’est-à-dire le vendredi 2 mai ou avant, recevront le dividende.
  • Date d’enregistrement : La date d’enregistrement est la date limite, établie par la société afin de déterminer quels actionnaires sont éligibles pour recevoir un dividende ou une distribution.
  • Date de paiement : La société émet le paiement du dividende à la date de paiement, qui est le moment où l’argent est crédité sur les comptes des investisseurs.