Pourquoi diversifier ses investissements ?

La diversification est une technique qui réduit le risque en répartissant les investissements entre divers instruments financiers, secteurs et autres catégories. Elle vise à maximiser les rendements en investissant dans différents domaines qui réagiraient chacun différemment à un même événement.

La plupart des professionnels de l’investissement s’accordent à dire que, bien qu’elle ne soit pas une garantis contre les pertes, la diversification est la composante la plus importante pour atteindre des objectifs financiers à long terme tout en minimisant les risques. Nous examinons ici pourquoi cela est vrai et comment réaliser la diversification de votre portefeuille.

Éléments clés à retenir :

  • La diversification réduit le risque en investissant dans des véhicules qui couvrent différents instruments financiers, secteurs et autres catégories.
  • Le risque non systémique peut être atténué par la diversification, tandis que le risque systémique ou de marché est généralement inévitable.
  • L’équilibrage d’un portefeuille diversifié peut être compliqué et coûteux, et il peut s’accompagner de récompenses moindres car le risque est atténué.

Comprendre la diversification dans les investissements

Disons que vous avez un portefeuille qui ne contient que des actions de compagnies aériennes. Le cours des actions chutera à la suite de toute mauvaise nouvelle, comme une grève illimitée des pilotes qui finira par annuler les vols. Votre portefeuille subira donc une baisse sensible de sa valeur.

Vous pouvez contrebalancer ces actions par quelques actions de compagnies ferroviaires, de sorte que seule une partie de votre portefeuille sera affectée. En fait, il y a de fortes chances que le cours de ces actions augmente, car les passagers cherchent d’autres moyens de transport.

Vous pourriez diversifier encore plus votre portefeuille en raison des risques associés à ces sociétés. En effet, tout ce qui affecte les voyages nuit aux deux industries. Les statisticiens peuvent dire que les actions des compagnies ferroviaires et aériennes ont une forte corrélation. Cela signifie que vous devez vous diversifier dans tous les secteurs d’activité et dans tous les types d’entreprises. Plus vos actions sont non corrélées, mieux c’est.

Important : En diversifiant, vous vous assurez de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier.

Veillez également à diversifier vos placements entre différentes catégories d’actifs. Des actifs différents, comme les obligations et les actions, ne réagissent pas de la même manière aux événements défavorables. Une combinaison de classes d’actifs comme les actions et les obligations réduira la sensibilité de votre portefeuille aux fluctuations du marché, car elles évoluent dans des directions opposées. Ainsi, si vous diversifiez, les mouvements désagréables de l’une seront compensés par les résultats positifs d’une autre.

Et n’oubliez pas l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement. Recherchez les opportunités au-delà de vos propres frontières géographiques. Après tout, la volatilité aux États-Unis peut ne pas affecter les actions et les obligations en Europe, de sorte qu’investir dans cette partie du monde peut minimiser et compenser les risques d’investir chez soi.

Combien d’actions devez-vous détenir ?

Il est évident qu’il vaut mieux posséder cinq actions qu’une seule, mais il arrive un moment où l’ajout d’actions supplémentaires à votre portefeuille cesse de faire la différence. Il existe un débat sur le nombre d’actions nécessaires pour réduire le risque tout en maintenant un rendement élevé. L’opinion la plus répandue est qu’un investisseur peut atteindre une diversification optimale avec seulement 15 à 20 actions réparties dans différents secteurs.

Les différents types de risques

Les investisseurs sont confrontés à deux principaux types de risques lorsqu’ils investissent. Le premier est connu sous le nom de risque systématique ou risque de marché. Ce type de risque est associé à chaque entreprise. Les causes courantes sont les taux d’inflation, les taux de change, l’instabilité politique, la guerre et les taux d’intérêt. Cette catégorie de risque n’est pas spécifique à une entreprise ou à un secteur d’activité, et elle ne peut être éliminée ou réduite par la diversification. Il s’agit d’une forme de risque que tous les investisseurs doivent accepter.

Le deuxième type de risque est diversifiable ou non systématique. Ce risque est spécifique à une entreprise, une industrie, un marché, une économie ou un pays. Les sources les plus courantes de risque non systématique sont le risque commercial et le risque financier. Comme il est diversifiable, les investisseurs peuvent réduire leur exposition par la diversification. Ainsi, l’objectif est d’investir dans différents actifs afin qu’ils ne soient pas tous affectés de la même manière par les événements du marché.

Comment diversifier son portefeuille avec des ETF ?

Les Exchange Trades funds (ETF) permettent de diversifier simplement et rapidement votre portefeuille. En effet, les trackers permettent de s’exposer à un ensemble valeur d’un secteur (pétrole, luxe, intelligence artificielle, énergie renouvelable… ) ou d’une région géographique spécifique ( europe, amérique du nord, pays émergent, japon, chine… )

Pour en savoir plus sur ce qu’est un ETF, rendez-vous sur notre guide ici.